!css
Stratégie & Investissement

Technologies de l’information : un horizon dégagé

Pour le secteur des technologies de l’information, l’année 2016 a été rythmée par les innovations et l’adoption de nouvelles technologies sur l’ensemble des segments. Bien que les entreprises spécialisées dans les technologies émergentes aient occupé la pole position, les entreprises plus traditionnelles ont développé leurs gammes de produits et services pour s’adapter aux évolutions de l’environnement. Les grands thèmes de 2016 qui devraient rester en 2017 ont été le cloud, le big data, l’internet des objets, l’intelligence artificielle (IA) et la sécurité. 2016 a été une bonne année pour le secteur en termes de performances l’indice MSCI World IT ayant progressé de 11%, surperformant ainsi l’indice MSCI World, en hausse de 5,2% sur la même période.

Les semi-conducteurs et ses équipementiers ont enregistré les meilleures performances des industries du secteur. En dépit de la croissance stagnante des ordinateurs et des smartphones, celle des semi-conducteurs a été soutenue par : (1) une augmentation de la demande en puces à haute performance destinées aux serveurs d’entreprise et aux centres de données géants à des fins d'analyses de big data et de cloud computing et (2) l’adoption croissante des véhicules connectés et de l’internet industriel. La transition technologique constante dans le segment de la mémoire a permis de réduire les coûts de production et d’augmenter les prix, au bénéfice des acteurs du marché de la mémoire tels que Samsung. Cette tendance devrait se poursuivre en 2017.

Le segment des équipements informatiques s’est trouvé sous pression en raison d’une faible demande, les entreprises étant focalisées sur l’augmentation de l’efficacité de leur parc. En revanche, le segment des PC a montré des signes de rebond et nous pensons qu’il se redressera en 2017. Du côté des entreprises, nous pensons que la demande sera soutenue par l’adoption accrue de l’internet des objets et du cloud ainsi que par l’attention continue portée à l’optimisation des centres de données existants. En ce qui concerne les smartphones, malgré quelques évènements néfastes à l’image du rappel du Samsung Galaxy Note 7, le nombre global d’unités vendues devrait encore augmenter d’environ 1% en 2016 (selon le groupe de conseil et d'études sur les marchés des technologies de l'information IDC). Bien que le marché du smartphone soit saturé, nous pensons qu’il devrait afficher une croissance constante, étant donné que les utilisateurs changent d’appareil tous les 2-3 ans. L’adoption grandissante de la réalité virtuelle pour les jeux et les films devrait également soutenir le segment.

Si la migration des applications vers le cloud continue d’être le thème dominant pour les éditeurs de logiciels, la concurrence croissante parmi les fournisseurs de cloud devrait contraindre les plus grands acteurs à développer leur gamme de produits en procédant à des fusions et des acquisitions. L’acquisition de NetSuite par Oracle pour environ 8,7 milliards USD et l’achat de Demandware par salesforce.com pour environ 2,8 milliards USD constituent de bons exemples.

En outre, la demande grandissante d’une meilleure connaissance clients et produits (générée par la pénétration croissante des appareils connectés et du cloud) devrait stimuler l’adoption de l’analyse du big data et de l’IA.

Les principaux moteurs des services informatiques (projets, conseil, sous-traitance et assistance, notamment) devraient enregistrer une croissance à un chiffre inférieur à 5 %. La hausse de la demande en produits basés sur le cloud, solutions mobiles et services d’analyse devrait accélérer la croissance des services informatiques en 2017. IDC estime que le secteur des services devrait enregistrer une croissance de 3,8% pour atteindre 1 100 milliards USD d’ici 2020. Les États-Unis occupent la première position en termes de dépenses en services informatiques, suivis par la région EMEA. La région Asie-Pacifique devrait toutefois prendre la tête sur le plan de la croissance à 5% en termes de dépenses pour atteindre 190 milliards USD d’ici 2020. Cette progression devrait être soutenue par les réformes économiques dans la région, notamment en Inde, qui adopte une économie numérique et sans monnaie fiduciaire, qui devrait être bénéfique aux fournisseurs de services de paiement et plus généralement aux acteurs du marché des services informatiques.

Auteur
Equity Solutions Équipe Technologies de l’information

Données & recommandations au 30 décembre 2016

Ce document constitue une explication objective et indépendante du contenu de la recommandation, et ne saurait être entendue comme adaptée à une personne, ou fondée sur l'examen de la situation propre d'une personne.