!css
Stratégie & Investissement

Les infrastructures sous l’impulsion du Trumponomics.

Le développement des infrastructures joue un rôle important en matière d’accroissement de la productivité d’un pays en stimulant son potentiel de croissance, en créant des emplois et en améliorant la qualité de vie de ses habitants. Selon PwC et Oxford Economics, les dépenses en infrastructures à l’échelle mondiale devraient augmenter de 5% sur la période 2015-20 jusqu’à 5300 milliards de dollars, bien au-delà des 2% de croissance attendus pour l’exercice 2016. La croissance soutenue de la démographie et de l’urbanisation sont les moteurs majeurs de l’augmentation des dépenses en infrastructures. De plus, l’émergence du modèle de partenariat public-privé (PPP) et la participation accrue des entités privées dans la construction d’infrastructures ont fourni un élan supplémentaire aux investissements à l’échelle mondiale.

Dans la région Asie-Pacifique, la Chine se positionne en leader des dépenses en infrastructures par le biais de son initiative économique « La ceinture et la route ». Hormis le financement interne de la part de sociétés et d’institutions financières chinoises, l’initiative a également attiré des investissements étrangers. Le gouvernement chinois a déjà lancé plus de 1000 projets de PPP d’une valeur d’environ 318 milliards de dollars dans le cadre de ce programme qui devraient attirer de nombreux promoteurs privés d’infrastructures. De plus, les réformes structurelles en cours en Inde et en Indonésie offrent des possibilités d’investissement dans ces économies à forte croissance. Selon le FMI, l’Inde et l’Indonésie bénéficieront de taux de croissance respectifs de 7,6% et 5,3% en 2017. L’Inde et l’Indonésie connaissent également une urbanisation rapide, la population urbaine représentant environ 33% et 54% de leur population totale respective en 2015.

En Europe, le plan d’investissement pour l’Europe de la Commission européenne (CE) – également connu sous le nom de Plan Juncker, d’après le nom du président de la CE Jean-Claude Juncker – constitue le moteur des dépenses en infrastructures dans les 28 États membres. Encouragée par le succès initial du plan, la CE a récemment augmenté le financement et la durée du plan (par le biais du Fonds européen pour les investissements stratégiques) de 315 milliards d’euros jusqu’en 2018 à au moins 500 milliards d’euros jusqu’en 2020.

De plus, la CE a pour objectif 630 milliards d’euros d’investissement jusqu’en 2022. La reprise économique attendue dans la région devrait soutenir ce plan et stimuler les investissements en infrastructures dans tous les États membres. Des élections présidentielles auront lieu dans deux marchés clés en Europe, à savoir en France et en Allemagne, et le développement d’une meilleure infrastructure semble faire partie des priorités principales des candidats. La demande de dépenses en infrastructures devrait rester forte en raison de la forte progression du trafic sur les réseaux routiers et dans les aéroports.

Le plan du président élu américain de 1000 milliards de dollars en vue d’améliorer les autoroutes, les ponts, les tunnels, les écoles, les hôpitaux entres autres est perçu comme donnant une impulsion majeure aux dépenses gouvernementales en matière d’infrastructures. Les crédits d’impôt et la réduction des formalités réglementaires qu’il a promis au cours de sa campagne devraient encourager les investissements privés dans les projets d’infrastructures. En outre, l’administration Obama a adopté le Fast Act (« Fixing America’s Surface Transportation Act ») en décembre 2015, qui fournira un financement à long terme d’un montant de 305 milliards de dollars pour la période 2016-2020 pour l’amélioration des infrastructures de transport terrestre.

Nous sommes optimistes quant au plan d’investissement en infrastructures du président Trump et pensons qu’il engendrera une augmentation substantielle des financements privés et publics pour ce secteur sur le long terme.

Nous pensons que les programmes énumérés dans les différentes régions inciteront les dépenses en infrastructures à l’échelle mondiale au cours des prochains trimestres. Dans ce contexte, nous proposons un panier de titres des secteurs de l’équipement électrique, du transport, des machines, de l’ingénierie et de la construction, des matériaux de construction et des services publics qui, selon nous, figureront parmi les grands bénéficiaires de cette tendance.

Auteur
Ravi Kumar 

Expert Actions

Données & recommandations au 26 décembre 2016

Ce document constitue une explication objective et indépendante du contenu de la recommandation, et ne saurait être entendue comme adaptée à une personne, ou fondée sur l'examen de la situation propre d'une personne.