!css

Focus Japon

RECOMMANDATIONS D’INVESTISSEMENT PAR REGION


Dans la mesure où il y a un réel changement dans les perspectives économiques japonaises et que le yen continue de se déprécier, nous suggérerons de rajouter plus d’actifs risqués de cette région.


LA NOUVELLE POLITIQUE ÉCONOMIQUE CHANGE DE MANIÈRE STRUCTURELLE LES PERSPECTIVES JAPONAISES. PRENDRE PLUS DE VALEURS CYCLIQUES
En dépit de signes concrets de reprise économique, les actions japonaises sont extrêmement peu chères, s’échangeant actuellement à environ 1 fois leur valeur comptable pour les prévisions 2013 contre 1,6x pour les autres marchés développés. Nous pensons que ces multiples n’intègrent pas pleinement 1) l’annonce récente par le gouvernement Abe de l’ampleur du plan de relance, 2) la possibilité de voir la Banque du Japon adopter plus de QE et 3) la reprise cyclique de l’activité en Chine. Nous révisons donc à la hausse nos prévisions de bénéfices pour cette année (d’environ 12 % à 18 %) ainsi que notre objectif pour le Nikkei (de 10.500 à 11.500).

En termes de secteurs, nous suggérons de passer à une allocation plus cyclique avec une forte exposition aux exportateurs et aux secteurs liés à la consommation. Nous relevons les matériaux de base et les biens de consommation durables à Neutre et les industrielles à Surpondéré. Nous abaissons les produits de consommation courante et les télécoms à Sous-pondéré et la santé à Neutre.

I Le changement structurel de l’économie japonaise devrait soutenir une réévaluation des bourses. Nous voyons encore un potentiel de hausse.

allocation sectorielle japon

PAS DE DEBAT ICI : VENDRE L’OBLIGATAIRE !
Les obligations souveraines japonaises ont un rendement de 0,63 %, les obligations des entreprises 0,65 % avec des durations de respectivement 8 ans et 4 ans. L’obligataire japonais est très cher ce qui n’est pas une nouvelle. Mais les mesures annoncées récemment par le nouveau gouvernement japonais sont une raison absolument claire pour rester à l’écart des actifs obligataires. La seule lumière au bout du tunnel serait la possibilité qu’une partie des investisseurs en titres souverains japonais rachètent dès que les rendements des obligations d’Etat japonaises s’élèvent à nouveau. Pourquoi cela se produirait-il ? A cause d’une bonne surprise inattendue sur la croissance américaine, qui déclencherait un mouvement vers les actifs risqués dans le monde. Cela ne représente cependant pas de réel potentiel de performance.

Nous réitérons que la seule manière de trouver des profits est probablement de surveiller les émissions qui attirent une attention spécifique du marché ou qui sont impactées par d’autres facteurs mondiaux négatifs. Il faut aussi garder à l’oeil les banques étrangères (américaines ou australiennes) dans la mesure où elles sont régulièrement émettrices d’obligations en Yen. Surveiller les entreprises qui pourraient bénéficier des dépenses de reconstruction dans les régions affectées par le tremblement de terre, les entreprises orientées vers les infrastructures et la consommation.

I Rester sur des durations courtes. Préférer le crédit.

rendements obligations d'état japonais

Stratégiste Société Générale Private Banking
Responsable mondial des marchés de taux Société Générale Private Banking